The miracles of science™

Choisir une Industrie


Nouvelles de sortie

Washington, Del, 7 juin 2011

Nourrir neuf milliards de personnes d’ici 2050 requiert une collaboration sans précédent dès maintenant, déclare le comité consultatif de DuPont

Personne-ressource: Lori Captain
302 773-3551
Lori.a.captain@usa.dupont.com

Un rapport met l’accent sur l’accroissement de la productivité, l’accès aux aliments et la durabilité

WASHINGTON, le 7 juin 2011 – Le défi que représente le fait d’avoir à nourrir une population croissante qui atteindra neuf milliards de personnes d’ici 2050 requiert une collaboration de toutes les parties prenantes d’une ampleur jusqu’à présent inégalée et il faut commencer à le relever dès maintenant, affirmait le comité consultatif de DuPont sur l'innovation et la productivité en agriculture (Anglais) pour le 21e siècle. Aujourd’hui, le comité a publié un rapport expliquant en détail des recommandations pour combler l’écart en matière de productivité alimentaire. 

En 2010, DuPont a réuni un comité externe, présidé par l’ancien sénateur américain Thomas A. Daschle, afin d’examiner les meilleures politiques publics et pratiques commerciales pour relever le défi mondial que représente l’augmentation de la productivité agricole de façon durable. Les autres membres du comité sont : Charlotte Hebebrand, chef de la direction du International Food and Agriculture Trade Policy Council; Jo Luck, présidente, Heifer International; J.B. Penn, économiste en chef, Deere and Co. et Pedro Sanchez, directeur du programme d'agriculture tropicale et d’aménagement rural du Earth Institute à l'Université Columbia.

Selon M. Daschle : « Répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels d’une population croissante est l’enjeu majeur de ce siècle. La complexité de cet enjeu – urbanisation importante, diminution des ressources telles que les terres arables et l’eau, augmentation des taux de malnutrition – est grande et le seul moyen d’y faire face consiste à adopter le type d’innovations qui viennent de partenariats et d’une collaboration d’un tout autre niveau. Les gouvernements, le secteur privé, les universités, les établissements de recherche, les ONG et les agriculteurs doivent se rassembler et se fixer un objectif commun. »

Les recommandations du comité portaient principalement sur les trois aspects suivants :

Produire plus d’aliments et en augmenter la valeur nutritionnelle – Il sera essentiel de stimuler l’innovation et de veiller à ce que les agriculteurs aient accès aux outils dont ils ont besoin.

Rendre les aliments accessibles et abordables pour tous – Les obstacles au transport des aliments, tels que les infrastructures et les politiques gouvernementales, doivent être levés. 

Faire face au défi de façon toujours plus durable et globale – Il sera crucial d’améliorer continuellement les produits et pratiques agricoles de manière à répondre aux besoins en ressources naturelles et d’encourager le développement économique et social dans les marchés clés. 

Parmi les recommandations précises reçues, il y a celle qui vise à améliorer la politique publique dans les secteurs du commerce, de l’approbation réglementaire des innovations agricoles, des subventions et de la protection de la propriété intellectuelle. Le comité a également appelé le secteur privé à investir dans les marchés émergents pour qu’il y ait une croissance économique durable.

Les principaux domaines dans lesquels une collaboration à grande échelle était recommandée comprenaient la recherche et le développement dans les secteurs publics et privés, spécialement pour élaborer et mettre en place une stratégie visant à améliorer la productivité et la valeur nutritionnelle des cultures indigènes; l’investissement dans la formation et le financement pour agriculteurs; et la création de systèmes d’éducation améliorés fondés sur la science à l’échelle mondiale et de programmes pour les jeunes et de perfectionnement du leadership dans les marchés émergents clés, comme l’Afrique.

 

« Nous sommes reconnaissants envers le comité pour les efforts déployés au travail et les prises de position. Selon James C. Borel, vice-président directeur de DuPont : « DuPont est prête à prendre des mesures pour mettre en œuvre les recommandations. Si nous travaillons ensemble et écoutons les agriculteurs de toutes les disciplines, nous pouvons relever ce défi. Ensemble nous pouvons accomplir ce qu’aucun de nous ne peut réaliser seul. » 

Selon les Nations Unies, la population mondiale augmente à un rythme de 78 millions de personnes par année et on prévoit que le cap des neuf milliards sera atteint d’ici 2050. Cela signifie qu’il faudrait hausser la production alimentaire mondiale de 70 % par rapport aux niveaux actuels afin de nourrir la population. Cela doit se faire tout en respectant les besoins relatifs à la durabilité, comme l’utilisation de la terre et de l’eau.

Veiller à ce qu’il y ait suffisamment d’aliments sains et nutritifs pour les gens, où qu’ils soient, est une priorité importante pour DuPont. L’entreprise investit 60 % des 1,7 milliard de dollars qu’elle consacre annuellement à la recherche et au développement afin de s’assurer que la population mondiale a suffisamment de nourriture. DuPont déploie des efforts quotidiennement afin que les aliments se rendent là où les gens en ont besoin : elle travaille avec les agriculteurs et producteurs de partout dans le monde pour les aider à augmenter le rendement de leurs cultures; elle crée une vaste gamme de matériaux d'emballage permettant le transport des aliments sans qu'ils se détériorent; elle élabore un plus grand nombre d'options alimentaires nutritives; et elle assure la salubrité des aliments.

DuPont (www.dupont.com) est une société dont les produits et services reposent sur la science. Fondée en 1802, DuPont met à profit la science pour concevoir des solutions durables, essentielles pour améliorer la sécurité, la santé et la vie des gens, partout dans le monde. Présente dans plus de 90 pays, DuPont offre une vaste gamme de produits et de services novateurs pour divers marchés, notamment dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation, de la construction, des communications et du transport.

#   #   #

7/6/11

« Les utilisateurs de Twitter peuvent suivre les mises à jour de la diffusion Web en utilisant le mot-clic #DuPontAgRpt. »

Séquence du rouleau B – Commentaires du sénateur Thomas A. Daschle et du vice-président directeur James C. Borel