The miracles of science™

Choisir une Industrie


Notre histoire au Canada

L’engagement de DuPont envers le Canada remonte à 1877.

Au cours de la seconde moitié du 19e siècle, le prédécesseur de La compagnie DuPont Canada, Hamilton Powder Company, fournissait les explosifs nécessaires pour préparer la voie aux lignes ferroviaires canadiennes. La croissance du pays allait de pair avec celle de DuPont Canada; une nation et une entreprise de fabrication d’explosifs favorisant leur développement et leur prospérité mutuels. De grandes quantités d’explosifs étaient nécessaires pour préparer la voie au réseau de chemins de fer de la jeune nation.

La Hamilton Powder Company a fourni une grande partie de ces explosifs et a contribué au défrichage et à l’unification de grandes régions du pays. L’histoire de DuPont Canada remonte à 1862, année où la Hamilton Powder Company a été créée. Cette dernière avait besoin de capital d’expansion et de soutien technique pour répondre à la demande pour ses produits.

En 1877, Lammot du Pont – convaincu que la dynamite allait succéder à la poudre noire et croyant fermement au potentiel d’expansion du marché des explosifs – a acheté des actions de la Hamilton Powder et est devenu administrateur de la société. Grâce à ce nouveau départ, la Hamilton Powder a connu la prospérité. En 1910, elle s’est fusionnée à plusieurs petits fabricants canadiens d’explosifs et de produits chimiques et est devenue la Canadian Explosives Limited (CXL). Peu de temps après, au cours de la Première Guerre mondiale, la CLX a produit une grande partie des explosifs et des munitions fournis par le Canada à ses forces et à leurs alliés.

En 1919, après la fin de la guerre, la société s’est lancée dans des secteurs totalement nouveaux avec l’acquisition de trois filiales canadiennes de E. I. du Pont de Nemours and Company. À la suite d’une expansion et d’acquisitions supplémentaires, la société a pris le nom de Canadian Industries Limited (C.I.L.), qui reflétait mieux la nature de ses activités.

Tout au long de la période prospère des années 1920 et de la dépression des années 1930, C.I.L. a poursuivi sa croissance. L’une de ses plus grandes usines était une usine de fabrication de pellicule cellulosique construite en 1932 à Shawinigan Falls, au Québec. En 1942, la deuxième usine de nylon du monde a été construite à Kingston, en Ontario.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale est venue troubler la croissance paisible du Canada, la société a mis à contribution une fois de plus son organisation et ses installations dans l’effort de guerre du gouvernement. À l’exception du nylon, l’effort de guerre direct de la société était en grande partie axé sur une filiale spéciale, Defence Industries Limited, qui construisait, gérait et exploitait les usines de guerre du gouvernement. À un certain moment, cette filiale comptait environ six fois plus d’employés que C.I.L.

Au cours de la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, E. I. du Pont de Nemours and Company et Imperial Chemical Industries (ICI), les deux principaux actionnaires de la société, ont dû se défendre dans le cadre de l’action antitrust intentée contre eux aux États-Unis. Le jugement a été rendu en défaveur des associés en 1952.

Pendant plus de 50 ans, E. I. du Pont de Nemours and Company et ICI ont détenu un intérêt conjoint dans C.I.L. et ses prédécesseurs. L’accès aux nouveaux développements et aux renseignements techniques des deux actionnaires a contribué de manière importante à la réussite de la société et à la croissance de l’industrie chimique du Canada.

Le jugement rendu par le tribunal américain exigeait notamment que DuPont et ICI séparent leurs intérêts dans la société canadienne. L’entente convenue a eu pour effet de diviser C.I.L. en deux entités, soit une filiale de DuPont et une filiale d’ICI. Les actionnaires minoritaires détenaient un intérêt dans chacune des deux nouvelles sociétés, ce qui protégeait leurs parts des profits à venir provenant de la recherche et de renseignements techniques de DuPont et d’ICI.

Le 1er juillet 1954, la séparation de l’actif et des activités de C.I.L. est entrée en vigueur. La filiale de DuPont est devenue DuPont of Canada Limited, et la filiale d’ICI a conservé le nom « Canadian Industries Limited ». À cette époque, DuPont Canada exerçait les activités ci-dessous.

Pellicules : Fabrication de pellicule cellulosique « Cellophane », de feuilles et de tubes extrudés à plat de polyéthylène et d’éponges de cellulose à l’usine de Shawinigan Falls.

Fibres textiles : Fabrication de fils continus et discontinus de nylon, de monofilaments de nylon, d’acide adipique et d’hexaméthylène diamine aux usines de Kingston et de Maitland, en Ontario. De plus, la fibre d’acrylique Orlonmd sous forme de fils continus et discontinus était importée de E. I. du Pont de Nemours and Company et vendue au Canada.

DuPont of Canada vendait au pays divers produits chimiques, notamment des produits dérivés du pétrole, qui étaient importés de DuPont aux États-Unis.

Au cours des cinq années suivantes, la société a mis en œuvre un vigoureux programme d’expansion et de diversification prévoyant notamment la construction d’un centre de recherche à Kingston, en Ontario, et de nouvelles usines de fabrication à Ajax (peintures grand public et produits de finition automobiles et industriels), à North Bay (explosifs), à Sarnia (résine de polyéthylène) et à Whitby (pellicule de polyéthylène).

Depuis cette époque, la gamme d’activités et de produits de DuPont Canada a connu des changements importants; la société a maintenu sa stratégie de limiter ses investissements aux produits et aux activités pleinement concurrentiels face aux meilleurs produits du monde sur le plan du coût, de la qualité et de la valeur.

La société a donc développé certaines de ses activités, adopté des technologies de pointe et mis sur pied des unités offrant une plus grande valeur ajoutée tout en supprimant ou vendant d’autres unités. Nous avons vendu l’unité de résine de polyéthylène en 1993. En 1998, nous avons cédé l’unité de peroxyde d’hydrogène, dont l’usine de Gibbons, en Alberta, et les activités de production de peroxyde d’hydrogène de notre établissement de Maitland.

En 1999, DuPont Canada a fait l’acquisition de Granirex Inc., un fabricant québécois de produits de pierre modifiée servant à fabriquer des revêtements décoratifs durables.

En février 2002, E. I. du Pont de Nemours and Company, soit l’organisation mondiale DuPont, a annoncé la mise en œuvre de l’étape suivante de son processus de transformation en société à croissance durable, soit l’alignement de ses unités commerciales sur cinq plateformes de croissance axées sur le marché et la technologie, et la création d’une nouvelle filiale appelée « INVISTA » (auparavant DuPont Textiles & Interiors). Entre autres options stratégiques, nous avions l’intention de faire d’INVISTA une entreprise distincte au plus tard au milieu de l’année 2004, puis d’envisager un premier appel public à l’épargne (PAPE) ou la vente de la société à un tiers. DuPont Canada a par la suite amorcé un processus visant à cerner les répercussions de ces changements sur ses unités, ses employés, ses clients, ses actionnaires et ses fournisseurs afin d’assurer une transition aussi douce et transparente que possible.

En mai 2002, un nouveau membre s’est joint à la famille de DuPont Canada avec l’acquisition de Liqui-Box Corporation. Cette nouvelle unité, aujourd’hui Systèmes d’ensachage des liquides DuPont, est l’un des premiers fabricants de systèmes d’ensachage d’aliments pompables pour les établissements publics.

En mars 2003, nous avons annoncé que notre société mère, E. I. du Pont de Nemours and Company, avait fait une offre visant l’achat de la totalité des actions ordinaires de DuPont Canada qu’elle ne possédait pas. L’acquisition a été réalisée à la fin de juillet 2003 après la tenue d’une assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires. L’achat de la part des actionnaires minoritaires de DuPont Canada avait pour but de faciliter la séparation d’INVISTA, annoncée en février 2002.

Peu de temps après, nous avons entrepris une importante restructuration de nos activités au Canada ainsi qu’un processus menant à l’adoption d’un nouveau modèle d’entreprise. Le 12 avril 2004, DuPont Canada a fait l’annonce des résultats de ses efforts de restructuration qui favoriseraient la croissance soutenue de la société et sa réussite future à la suite de la vente prévue d’INVISTA à la société Koch Industries de Wichita, au Kansas.

La nouvelle entité canadienne, appelée « La compagnie E. I. du Pont Canada », est mieux connue sous le nom de DuPont Canada. Cette nouvelle entreprise assure à DuPont une présence importante au Canada et défend ses intérêts commerciaux. Le centre de recherche et d’expansion commerciale de DuPont a célébré son 50e anniversaire en juin 2005. C’est un chef de fil mondial en matière de développement combiné des produits et des procédés des polymères.

Le 30 avril 2004, DuPont et des filiales de Koch Industries ont conclu la vente d’INVISTA. Aujourd’hui, DuPont Canada est une d’avant-garde fondée sur la science axée sur la durabilité. Elle est fière de son patrimoine et envisage l’avenir avec confiance.